Chamada

a contribuições

Dossiês em preparação

2008 / 2009

- Povos indígenas - Atingir a sustentabilidade pelas filiais: da produção ao consumo

español   français   english   português

dph participa da coredem
pt.coredem.info

buscar
...
diálogos, propuestas, historias para uma cidadania mundial

Les artistes du Tiers-Monde expriment avec humour ou colère leurs sentiments vis-à-vis du tourisme et des touristes

Dora VALAYER

08 / 1997

Vendeurs, agriculteurs, mendiants, femmes ou enfants, les habitants des pays d’acccueil, contrairement à ce que peuvent penser les touristes, ne sont pas sans réactions devant les comportements de ces derniers, leurs appareils photos, leur argent et leurs discours ou leurs clichés. Certains artistes, au Nord ou au Sud, se font les chantres de ces émotions, avec tristesse, acidité, humour ou humeur. Les thèmes qui reviennent le plus souvent sont le refus ou la honte d’être considérés comme des objets photographiables, ou d’être méprisés pour leur pauvreté même. C’est aussi parfois un ricanement féroce devant les attitudes des touristes. On peut voir sur des dessins des populations locales "typiques" enfermées derrière des barbelés avec un troupeau de touristes armés d’appareils photos autour. Ailleurs, ce sont les touristes qui sont derrière les grilles. Apercecvant des enfants misérables et affamés, une touriste aux formes arrondies s’exclame : "Elle a dû être terrible, l’époque coloniale !" Sur un autre dessin, derrière une façade exotique luxueuse aménagée pour les touristes sont entasses des bidonvilles soigneusement cachés. Ou encore une femme en pagne renseigne des touristes : "Tournez droit après la hutte, dépassez le volcan et vous trouverez le McDonald’s". Ce sont aussi des enfants violés qui expriment dans leurs dessins, de la façon la plus spontanée et poignante, leur détresse. En Indonésie, le juriste et poète Cecil Rajendra a publié de nombreux poèmes exprimant la douleur ou la révolte des populations, souvent dans une extrême pauvreté, confrontés à l’aisance arrogante des touristes. Mais de nombreux textes et poèmes de traditions très anciennes illustrent aussi de façon très actuelle des thèmes comme la relation attentive de l’homme à la terre, ou aux animaux, et sont porteurs d’une critique anticipée sur les pratiques courantes du tourisme contemporain.

Palavras-chave

turismo, cultura popular, criação artística, sistema de representação cultural, resistência cultural, literatura


,

Comentários

La poésie ou la peinture et le dessin sont les formes les plus spontanées ou les plus sophistiquées par lesquelles des civilisations aux racines très anciennes peuvent exprimer à la fois leur quotidien et les sujets les plus profondément philosophiques. Face aux documents techniques de l’industrie touristique, il existe toute une imagerie qui peut instantanément faire surgir les réponses les plus adéquates aux séductions et aux menaces d’un phénomènes de société qui met en présence directe les humains des deux mondes. Le dessinateur français Plantu, qui a fort bien saisi les contradictions du problème touristique, n’est pas en reste. Les idéologies et les révoltes s’expriment parfois de façon fulgurante et instantanée dans une image humoristique. La filmographie n’est pas en reste, mais rares sont les films qui abordent le thème dans sa complexité. C’est un domaine qui serait encore à exploiter, et on imagine l’utilisation qui pourrait en être faite dans les vols à long courrier qui emportent leur clientèle vers leurs rêves.

Notas

Les exemples de poèmes et de dessins sont dispersés dans les revues et documents spécialisées dans une approche critique du tourisme, au Nord comme au Sud.

Fonte

Texto original ; Artigos e dossiês

RAJENDRA, Cecil, ECTWT=Ecumenical Coalition on Thirs World Tourism, ECTWT=Ecumenical Coalitio in. CONTOURS, 1995/10 (THAILANDE), 7/3; La revue Contours publie régulièrement des poèmes ou des illutrations sur le thème du tourisme. L'ouvrage de Plantu "Les cours du caqoutchouc sont trop élastiques", publié par La Découverte (1984)est aussi une mine.

Transverses - 7 rue Heyrault, 92100 Boulogne, FRANCE. Tel 01 49 10 90 84. Fax 01 49 10 90 84 - Franca

contacto mapa do site menções legais