Chamada

a contribuições

Dossiês em preparação

2008 / 2009

- Povos indígenas - Atingir a sustentabilidade pelas filiais: da produção ao consumo

español   français   english   português

dph participa da coredem
pt.coredem.info

buscar
...
diálogos, propuestas, historias para uma cidadania mundial

Le tourisme en Inde

Dora VALAYER

01 / 1998

L’association indienne EQUATIONS publie une revue de presse couvrant la période d’Octobre 1996 à Mars 1997. La classification comporte désormais 18 secteurs et 200 thèmes, donnant une image très complète de la situation du tourisme en Inde. Statistiques, protection de l’environnement, manifestations et textes juridiques figurent dans 250 extraits.

A travers ce dernier numéro de Documentation Update, on apprend que le sous-continent indien ne figure pas sur la liste des 20 premières destinations données par les dernières statistiques de l’OMT. Les zones les plus visitées et les plus menacées par un flux touristique trop importants restent les régions himalayennes et certaines régions côtières, notamment l’état de Goa, très fragilisées,mais aussi les parcs nationaux et certains lieux de pélerinages. Le nombre de parcs nationaux va doubler, passant de 75 à 148, et le nombre de réserves atteindra 500. On apprend que le nombre d’entrées des touristes internationaux a fortement baissé, malgré un nombre croissant d’australiens, mais que le tourisme domestique augmente très rapidement : il a passé de 60 à 100 millions de 1992 à 1995.15 aéroports intérieurs sont concernés par des projets d’expansion. La revue de presse fait état de nombreuses manifestations qui s’opposent à des réalisation touristiques existantes ou à des projets refusés par les poopulations locales, notamment par un certain nombre de tribus traditionnelles ou des villages de pêcheurs. L’accroissement du réseau routier et autoroutier, indispensable au développement touristique rencontre aussi de nombreuses oppositions dans les régions fragiles. Les effets nocifs du tourisme comporte l’augmentation de la prostitution enfantine, malgré les efforts réalisés par la campagne internationale.

Palavras-chave

turismo, meio ambiente, relações internacionais


, Índia

Comentários

L’Inde exerce depuis des siècles une fascination à cause de ses sites archéologiques, de ses beautés naturelles multiples et de la richesse de ses traditions culturelles et religieuses. Le travail réalisé par la petite équipe de l’association Equations sur le tourisme en Inde reste exemplaire. Les informations qu’elle donne peuvent être surprenantes. A travers sa revue de presse régulière, on apprend que les états de la fédération indienne connaissent tous les avatars du tourisme dans le monde dans des proportions parfois extrêmes. Les exigences grandissantes des touristes, et le sous-équipement de certaines régions de l’Inde, mais peut-être aussi les législations de protection des population qui ont souvent pour origine les protestations énergiques, parfois réprimées dans le sang, des populations locales confèrent au tourisme indien un caractère très spécifique, malgré la diversité des lieux et des situations, depuis le désert touristique jusqu’à la surexploitation qui continue à dégrader et à détruire certaine zones, comme l’état de Goa.

Notas

Association indienne Equations, 198 IInd Cross, Church Road, New Thippasandra, Bangalore 560 076 INDE. Tel 080 5292905/5282313. Fax 08 5282 313 Email equation@giasbg01.vsnl.net.in. Créée il y a une quinzainde d’années, elle publie de nombreuses documents, études de cas, brochures sur le tourisme en Inde. Elle est également active dans la défenses juridique des populations les plus menacées.

Fonte

Artigos e dossiês

SURESH, Kallamar Thodiyal, EQUATIONS=Equitable Tourism Options, Equations in. Documentation Update, 1998/12 (INDE), 4/5

Transverses - 7 rue Heyrault, 92100 Boulogne, FRANCE. Tel 01 49 10 90 84. Fax 01 49 10 90 84 - Franca

contacto mapa do site menções legais