Chamada

a contribuições

Dossiês em preparação

2008 / 2009

- Povos indígenas - Atingir a sustentabilidade pelas filiais: da produção ao consumo

español   français   english   português

dph participa da coredem
pt.coredem.info

buscar
...
diálogos, propuestas, historias para uma cidadania mundial

Initiative culturelle et privée pour jeunes : Le centre culturel Oasis

Joseph FUMTIM

03 / 1999

Pour pallier le manque d’espace d’expression culturelle dans la ville de Bafoussam, un promoteur privé camerounais, originaire de cette localité crée en 1996 le Centre Culturel Oasis. Soucieux de la culture et de l’éducation des habitants de cette ville, il inscrit dans son programme d’activités des projections de documentaires éducatifs et la formation à l’informatique.

Les documentaires diffusés dans les programmes de cet espace culturel portent sur des sujets de développement et d’amélioration du cadre de vie (eau ; environnement ; santé ; agriculture...), d’histoire et de civilisation (apartheid ; démocratie ; guerres tribales ; Internet...). Les sujets portant sur la foi chrétienne font également partie de cet espace d’échanges.

Quant à la formation à l’informatique, ce centre forme pour l’instant des personnes en bureautique, sous la supervision et l’encadrement de deux volontaires. Toutefois, cette activité dégage un volet particulier orienté vers les jeunes scolaires. Ainsi, le mercredi après-midi (temps consacré aux jeux et loisirs dans les écoles camerounaises)et pendant les grandes vacances (Juin-Septembre), les jeunes suivent des séances d’initiation et d’imprégnation et à la familiarisation avec les outils d’informatique ;

L’acquisition de ces outils se fait sur les fonds personnels du promoteur du centre lors de ses voyages en Afrique et dans les autres continents. Leur entretien se fait grâce aux menues contributions des bénéficiaires des services du centre, pouvant aller de 2000 F cfa à 25000 F cfa.

Palavras-chave

desenvolvimento cultural, cultura e desenvolvimento


, Camarões, Bafoussam

Comentários

Cette initiative est certes louable, parce que venant de la base, portée par un promoteur privé. Mais son handicap est d’être l’apanage du seul promoteur qui conçoit et initie les actions, réduisant les autres collaborateurs au seul rôle d’exécutants. De plus, une formation en management culturel doperait à coup sûr les rendements d’une telle initiative.

Notas

M. Léopold Tébou, Animateur du Centre Culturel Oasis, BP 965 Bafoussam Tél 44 20 51

Entretien avec TEBOU, Léopold

Fonte

Entrevista

RIAH CAMEROUN - BP 30332 Yaoundé, Cameroun - Tel (237)23 47 42 - Fax (237)22 15 96 - - Camarões

contacto mapa do site menções legais