Chamada

a contribuições

Dossiês em preparação

2008 / 2009

- Povos indígenas - Atingir a sustentabilidade pelas filiais: da produção ao consumo

español   français   english   português

dph participa da coredem
pt.coredem.info

buscar
...
diálogos, propuestas, historias para uma cidadania mundial

Agriculture, un tournant nécessaire

Pierre Yves GUIHENEUF

10 / 1998

Pour le Groupe de Bruges, la politique agricole européenne - telle qu’elle est en 1996, date de rédaction de l’ouvrage - doit être réformée car elle ne correspond plus aux attentes de la société.

1. En ce qui concerne l’emploi, elle ne peut plus poursuivre la lancée de ces dernières années, qui s’est traduite par une perte considérable d’emplois.

2. Dans le domaine de l’aménagement du territoire, les processus de concentration de la production vers les zones les plus productives ou les mieux reliées aux marchés conduisent à des tensions environnementales et des déséquilibres sociaux.

3. Sur le plan international, l’UE ne peut plus continuer de faire une concurrence déloyale aux producteurs des pays les plus pauvres, les empêchant ainsi de prendre part au partage des marchés et entravant leur développement.

S’orienter vers un nouvel avenir suppose de réformer en profondeur les bases sur lesquelles a été construite la politique agricole commune. En particulier, dans un contexte dominé par la mondialisation des échanges commerciaux et financiers, l’action de l’Etat doit être réformée. Ni repli protectionniste ni ouverture inconditionnelle: l’action des pouvoirs publics doit s’exercer à un échelon international, pour imposer les négociations internationales, la coopération et la régulation des marchés en lieu et place de l’affrontement et de la concurrence. Dans cette perspective, l’UE a un rôle considérable à jouer : elle constitue un espace plus restreint et homogène que l’espace mondial, plus propice au dialogue et à la maîtrise de son destin par les citoyens. Elle constitue aussi un acteur de poids sur la scène internationale, susceptible de contribuer au retour de l’intérêt public et à la mise sur pied d’un nouvel ordre mondial.

L’agriculture doit prendre en compte les demandes de la société européenne : c’est la condition de sa légitimité et de sa pérennité. L’octroi d’aides publiques doit être soumis au respect de codes de bonne conduite, élaborés à un niveau décentralisé de façon à ce qu’ils soient adaptés à la diversité des situations locales. Les agriculteurs devront conserver une certaine marge de manoeuvre qui leur permettra de déterminer comment atteindre les objectifs fixés. Le respect de l’environnement ouvre un vaste chantier, susceptible de modifier profondément le métier d’agriculteur et l’accompagnement technique. C’est là une chance, car cela suppose un vaste débat sur les choix de société, et ce débat peut contribuer à réconcilier la société européenne et son agriculture.

Remettre en phase l’agriculture et la société : c’est l’ambition modernisatrice de la politique agricole. Mais une nouvelle modernité doit se faire jour à travers l’emploi, le lien social, l’écologie, le territoire. Pour cette modernité, cinq principes seront déterminants:

1. Solidarité, à travers le partage des marchés, l’équité dans la répartition des fonds publics, la compensation des inégalités mondiales ;

2. Diversité, à travers la préservation des spécificités régionales qui font la richesse de l’Europe ;

3. Complexité, à travers un traitement global - et non pas séparé - des questions alimentaires et environnementales, économiques et sociales, des marchés et des territoires ;

4. Lien, à travers la contractualisation et la recherche de la confiance entre agriculteurs et citoyens ;

5. Sens, à travers la réponse aux besoins des individus et aux attentes de la société, fondement même de toute politique publique.

Palavras-chave

agricultura sustentável, política agrícola, meio ambiente, rede de cidadãos, planejamento do território, comércio internacional, mundialização, intervenção do Estado na agricultura, papel do Estado, agricultura e meio ambiente, qualidade do água, poluição da água, PAC


, Europa

Comentários

Le Groupe de Bruges est un groupe informel d’une vingtaine de citoyens européens, issus de différents secteurs de la société, désirant contribuer à une réflexion sur l’avenir de l’agriculture en Europe et de la politique agricole. Il est animé par Bertrand Hervieu. Du même auteur, on peut consulter aussi le dossier pour un débat n° 52 : Cultiver l’Europe.

Fonte

Livro

Groupe de Bruges, Agriculture, un tournant nécessaire, Aube, 1996 (France)

GEYSER (Groupe d’Etudes et de Services pour l’Economie des Ressources) - Rue Grande, 04870 Saint Michel l’Observatoire, FRANCE - Franca - www.geyser.asso.fr - geyser (@) geyser.asso.fr

contacto mapa do site menções legais