Chamada

a contribuições

Dossiês em preparação

2008 / 2009

- Povos indígenas - Atingir a sustentabilidade pelas filiais: da produção ao consumo

español   français   english   português

dph participa da coredem
pt.coredem.info

buscar
...
diálogos, propuestas, historias para uma cidadania mundial

L’usufruit de la terre

Courants spirituels et culturels face aux défis de la sauvegarde de la planète

Robert DOUILLET

02 / 2001

Plus de 20 approches sont exposées.

L’ouvrage commence par une approche scientifique qui ne peut que bouleverser tant la situation future de la planète sera catastrophique si rien n’est engagé dans l’urgence pour sa sauvegarde (mais les hommes n’ont-ils pas besoin de crises pour prendre conscience de l’indispensable modification de penser et d’agir ?). Cette approche est un véritable coup de semonce et motive fortement le lecteur peu averti à étudier celles qui suivent.

Ces dernières se caractérisent par leur diversité, de par leur nature, mais aussi de par la diversité des rédacteurs, tous experts dans le domaine qu’ils présentent et par le thème que chacun a voulu mettre en exergue. Elles peuvent être économiques, new age, chrétiennes, judaïques, islamiques, bouddhistes, hindoues, aborigènes, animistes, incas, rationalistes, franc-maçonnes, etc...

Mais ces approches se caractérisent aussi par la similitude de leur point de vue concernant l’indispensable respect de l’homme vis à vis de sa terre et de sa planète. C’est le credo unique et universel...

Bien évidemment, leurs résumés sont impossibles, les textes étant déjà eux-mêmes des résumés et des synthèses. Ils présentent chacun une telle densité d’informations que tout travail de "réduction" est voué à l’échec.

La transcription de petits paragraphes choisis permet par contre d’illustrer le contenu de l’ouvrage, dans sa diversité, son expression spirituelle ou scientifique :

" Quand le Saint Béni Soit Il créa le premier homme, il l’avertit : Vois mes oeuvres, vois leur beauté, leur perfection ; et tout ce que j’ai créé, je l’ai créé pour toi. Prends garde ni de gâter ni de détruire mon monde, car il n’y aura personne pour le réparer après toi." - Approche judaïque

"Les êtres humains sont intimement reliés à leur environnement et dépendants de lui, ce qu’ils font à leur environnement, ils le font consciemment ou non à eux-mêmes. ... /... Bien que difficiles à évaluer, les effets sur le bien être humain de la perte de la beauté naturelle et de la solidarité avec d’autres créatures, de la pureté de l’air et de l’eau, ne sont pas négligeables. A chaque plante, à chaque animal exterminé dans le monde, correspond un rétrécissement de la vie humaine en termes de diversité et de créativité".

Approche bouddhiste

"On ne parviendra pas à un juste équilibre écologique si l’on ne s’attaque directement aux formes structurelles de la pauvreté existant dans le monde. ... /... La famille est la première structure pour une écologie humaine..."

Approche chrétienne

" ... pour les sociétés indigènes, la terre n’est ni un objet de commerce ou un instrument de lucre, ni seulement la source de leur subsistance. La terre est la base de leur culture, la racine de leur organisation familiale et communautaire et la source de leur relation avec le surnaturel... "

Approche des peuples indiens du Brésil

A travers l’analyse de ces approches diverses et variées, on peut noter en particulier :

- que toutes ces formes de spiritualités, sans exception, préconisent toujours le respect de la nature et des ressources naturelles ;

- que les principes de gestion de la Création, présentés aujourd’hui comme contemporains, apparaissaient déjà au travers de ces sensibilités spirituelles ;

- que toutes ces formes de spiritualités, au lieu de chercher à imposer des règles de conduite externes à l’individu, nous invitent à adopter une attitude écologique propre à chacun.

Reste aussi un constat récurrent :

"... L’aspect scientifique ne constitue pas une contrainte significative pour la solution de la plupart des problèmes d’environnement. Les barrières qui empêchent la mise en ouvre des solutions sont en grande partie d’ordre économique, social et politique. Des changements dans les comportements, des sacrifices d’intérêts individuels pour le bien commun, de même que des modifications importantes de société vont être nécessaires..."

Actuellement oubliées dans le bilan de nos sociétés marchandes, il reste à inscrire pour le futur les valeurs éternelles de Nature, Spiritualités et Amour. Et notre tâche sera peu différente de celle de nos ancêtres : jardiner la terre avec amour, car tout aujourd’hui est à jardiner de nouveau...

Palavras-chave

religião, cristianismo, judaísmo, budismo, religião e cultura, ética, biodiversidade, filosofia, relaçaõ homem natureza, futuro do planeta


,

Comentários

Ce dossier pour un débat ne correspond pas précisément aux actes du 4° colloque scientifique et pluridisciplinaire qui s’est déroulé en octobre 1995 au château de Klingenthal, et pendant lequel de nombreuses personnalités d’origine et de confessions diverses ont débattu des approches spirituelles et éthiques faces aux problèmes de protection et de gestion de la nature et des ressources naturelles. Il regroupe uniquement les résumés de chaque intervention, rédigés par les intervenants eux-mêmes. Ceci permet non seulement de refléter fidèlement l’essence et les idées-clés de chaque communication, mais aussi de garder une vision panoramique des différentes approches, de façon à en faciliter les comparaisons.

Fonte

Livro

RIBAUT, J.P. ; DEL REY, M.J. (Coord.), Fondation Charles Léopold Mayer, L'usufruit de la terre, Charles Léopold Mayer in. Dossier pour un débat, 1997/01 (France), 73, 108 p.

GEYSER (Groupe d’Etudes et de Services pour l’Economie des Ressources) - Rue Grande, 04870 Saint Michel l’Observatoire, FRANCE - Franca - www.geyser.asso.fr - geyser (@) geyser.asso.fr

contacto mapa do site menções legais