español   français   english   português

dph participa da coredem
www.coredem.info

buscar
...
diálogos, propuestas, historias para uma cidadania mundial

Les Japonais tiennent au riz japonais

Le riz importé au Japon a si mauvaise réputation que les stocks de riz importés invendus s’accumulent

Pierre JUDET

11 / 1996

Le riz est l’aliment de base de la population japonaise. En 1918, une situation de pénurie ainsi qu’un prix élevé du riz déclenchèrent les "émeutes du riz" les plus violentes de l’histoire du Japon. Elles durèrent de la fin de juillet à la mi-septembre ; elles mobilisèrent quelque 10 millions de personnes et se traduisirent par 25 000 arrestations, par la chute du gouvernement et par le recours massif aux productions des colonies de Corée et de Taïwan.

La production de riz japonais fut encouragée par un prix élevé payé par le gouvernement, égal à 6 fois le prix mondial. Le Japon redevint autosuffisant en riz et les fermiers producteurs de riz s’affirmèrent jusqu’à maintenant comme une force politique, ferme soutien du pacte politique majoritaire LDP (Parti Libéral qui a repris le pouvoir en 1996). L’importation de riz était prohibée, ce qui a provoqué les pressions des Américains soucieux d’avoir ce marché aux exportations, en particulier à leurs exportations.

Au bout de longs mois, au cours des années 1990, un accord a été signé, prévoyant l’ouverture d’un premier contingent de riz à l’importation, dont le volume est destiné à croître jusqu’à l’an 2000.

Il y a quelques années, un sondage faisait état d’une majorité de Japonais (urbains)favorables à une certaine déréglementation et à un petit contingent d’importation de riz. En réalité, le riz, qui a commencé à être importé, trouve difficilement preneur. Le riz importé a mauvaise réputation au Japon. Il serait moins nutritif. Il serait mauvais pour la santé. Tant et si bien que les stocks de riz invendu, essentiellement importé, s’accumulent : plusieurs centaines de milliers de tonnes, bientôt plus d’un million de tonnes. D’autant plus que les agriculteurs, qui sont moins de 500.000 à plein temps (sur 125.000.000 d’habitants)mais plusieurs millions à cultiver une parcelle de riz tout en ayant un emploi hors agriculture, font pression pour défendre "leur" riz.

Palavras-chave

apoio aos preços agrícolas, importação alimentar, resistência a mudanças, proteccionismo


, Japão

Comentários

Le Japon qui est un des pays les plus industrialisés du monde a encore une dimension agricole forte. C’est un problème autant culturel qu’économique. C’est de toute façon un problème politique.

Fonte

Artigos e dossiês

Asia Wall Street Journal, 1994/01/05 (Etats unis); Nikkei Weekly. Plusieurs numéros en 1996

IREPD (Institut de Recherche Economique Production Développement) - UPMF BP 47, 39040 Grenoble Cedex. Tel 04 76 82 56 92. Fax 04 76 82 59 89 - Franca - web.upmf-grenoble.fr/lepii - lepii (@) upmf-grenoble.fr

menções legais