español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

CashPor le réseau des réplicateurs de la Grameen Bank

Renée CHAO BEROFF

1996

CashPor est le réseau des « réplicateurs » de la Grameen Bank. Il est basé en Malaisie, car il a été créé à l’initiative du professeur Gibbons, de Amanah Ikhtiar Malaysia (AIM).

En mars 1995, il comptait quatorze institutions-membres dans huit pays (Malaisie, Sri Lanka, Indonésie, Philippines, Népal, Inde, Vietnam, Chine) totalisant 122 branches, 80 000 clients dont 99 % de femmes, avec un encours de crédit de 10,5 millions de $, un encours d’épargne de 3,5 millions de $ et un taux de recouvrement des crédits de 98,75 %.

Certains critères définissent le « réplicateur » de la Grameen Bank authentique :

- des programmes d’épargne et de crédit opérant depuis au moins deux ans, touchant au moins cinq cents familles pauvres, ayant eu des taux de recouvrement cumulés d’au moins 95 % et ayant mobilisé de l’épargne de clients pour au moins 10 % du montant du crédit octroyé

- ciblant exclusivement les plus pauvres des pauvres (les 20 % inférieurs, avec une préférence pour les femmes)

- des crédits octroyés dans les villages, avec des procédures ouvertes et simples

- une formation rigoureuse du personnel pendant au moins six mois et une formation des clients avant le crédit

- des emprunteurs organisés en groupes de cinq personnes librement choisies, ayant le même statut, du même village, ayant les mêmes pensées ; six ou huit groupes se fédèrent pour former un centre qui se rencontre de façon hebdomadaire (élection annuelle des responsables, participation obligatoire aux réunions hebdomadaires du centre, etc.)

- des prêts commençant par de petits montants, utilisés à des fins choisies par l’emprunteur, mais approuvées par son groupe et son centre et pour des activités génératrices de revenus, remboursables en six à douze mois ; les prêts sont suivis de près ; des programmes sociaux à l’initiative des groupes sont encouragés pour permettre aux membres de sortir de la pauvreté

- des taux d’intérêt suffisamment supérieurs aux taux bancaires pour couvrir les coûts plus élevés d’octrois et pour atteindre la viabilité d’une branche en quatre ans

- des comptes audités par un expert comptable agréé et des résultats publiés dans le rapport annuel.

CashPor édite un bulletin de liaison intitulé « Credit for the Poor » (Crédit pour les pauvres) qui donne des informations sur les projets de « réplications » en cours, leurs succès et les difficultés rencontrées.

CashPor peut aussi intervenir en appui à un membre ou à un réseau national, pour faire des propositions de cadres juridiques en faveur des institutions membres. Ainsi, récemment, CashPor et Philnet (réseau des « réplicateurs » de la Grameen Bank aux Philippines) ont proposé conjointement au gouvernement de légaliser les « réplicateurs » de la Grameen Bank pour une « activité bancaire limitée avec les pauvres ». Le principe est l’octroi de licences permettant de recevoir des dépôts et de faire des crédits. Ces institutions seraient propriétés de leurs membres qui en seraient actionnaires. La Banque centrale doit se prononcer sur cette proposition.

CIDR (Centre International de Développement et de Recherche) - 17 rue de l’Hermitage 60350 AUTRECHES - France - Tél. 33(0)3 44 42 71 40 - France - www.cidr.org - groupecidr (@) groupecidr.org

contact plan du site mentions légales