español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

PRELUDE, un réseau qui se tisse

Georges THILL, Jean-Paul LEONIS

07 / 1995

Le réseau de chercheurs PRELUDE, dans le cadre de sa consultation sur le thème pharmacopée et santé humaine, a réalisé un symposium sur "Recherches actions; plantes médicinales africaines, santé humaine dans un contexte de développement durable", à Ouidah, Bénin, en mars 1995.

Le réseau est décentralisé (la coordination scientifique se trouve aux Facultés Universitaires Notre-Dame de la Paix à Namur, la présidence à l’Université Paris VIII, le trésorier à l’Université de Liège)pour éviter toute concentration de pouvoir.

Dans ses actions, PRELUDE mobilise des ressources humaines, ce qui est son capital, sa valeur refuge: des hommes et des femmes du monde scientifique qui adhèrent à l’idée d’une construction au codéveloppement, qui mènent des recherches interdisciplinaires pour répondre à des besoins peu pris en charge par les institutions, ce qui signifie respect des cultures, respect de l’altérité. Le principe du réseau est de faire muer une culture scientifique au sein de la communauté scientifique, de faire sortir la recherche des sentiers battus pour faire entendre le concret, les besoins et les autres réalités.

Dans ce lent processus, le réseau a agi en conséquence, dès son premier forum à Dakar en 1987, sur les interrelations recherche, formation, développement; ensuite, le colloque d’Abidjan, en 1988, a traité "Le développement rural intégré et multilocation de la culture", où revalorisation des aliments traditionnels s’est croisé avec des études socio-économiques et techniques sur l’énergie, dans la région de Khorogo en Côte d’Ivoire. A Bruxelles, en février 1989, s’est tenu le colloque sur "Pesticides et médicaments en santé animale, rencontre interdisciplinaire Nord-Sud de technologies". Cette réunion a lancé un sous-réseau du même nom et a dégagé d’autres besoins intrinsèques aux pays du Sud: valoriser, via un réseau de scientifiques, des ressources naturelles encore considérées comme marginales, telle la médecine traditionnelle. Ainsi, en décembre 1989, au Rwanda, s’est tenu le colloque sur la pharmacopée humaine. Les deux principes se sont croisés: ceux de la médecine vétérinaire locale et de la médecine vétérinaire occidentale, tentant de faire des rapprochements. En avril 1994, le colloque sur "Métissages en santé animale de Madagascar à Haïti", tenu à Ouagadougou, a donné naissance à une référence inconnue jusqu’à ce jour: l’ethnomédecine vétérinaire.

Le symposium de Ouidah a réuni pour la première fois, outre des préludiens, des tradipraticiens, des guérisseurs, des hommes du terrain en confrontation avec le monde scientifique dans un souci de valorisation des savoirs traditionnels.

A noter, lorsqu’une des actions menées de front par PRELUDE a trouvé des échos positifs auprès des bailleurs de fonds et que, malgré la lourdeur administrative de ces institutions, il s’est trouvé des hommes, derrière elles, sensibles à d’autres modèles de développement telles que celles encouragées par PRELUDE.

Mots-clés

échange de savoirs, réflexion collective, valorisation des savoirs traditionnels, coopération scientifique, codéveloppement, partenariat, décloisonnement des disciplines


, Afrique, Europe,

Commentaire

On ne peut donner une vue tangible à la richesse de ces pratiques. Simplement, on donne ce que l’on a: une expérience, une adresse, un livre, une production, une étude, une nouvelle approche du codéveloppement. Mais il faut savoir que chacune de ces actions renvoie à plusieurs référents scientifiques, techniques, anthropologiques, économiques. Entre autres, on cherche à bien distinguer l’efficience du modèle de développement proposé et son efficacité, mais aussi son rendement réel en fonction des efforts qu’il exige, pour aboutir aux alternatives pour un autre développement, celui-ci plus tangible mais à long terme.

Source

Document de travail

ALVAREZ, Marcia, PRELUDE

Prélude International (Programme de Recherche et de Liaison Universitaires pour le Développement) - Facultés universitaires, 61 rue de Bruxelles, 5000 Namur, BELGIQUE - Tél. 32 81 72 41 13 - Fax 32 81 72 41 18 - Belgique

contact plan du site mentions légales