español   français   english   português

dph participe à la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Education à l’Environnement en Grèce au niveau institutionnel

Yolanda ZIAKA

07 / 1993

L’Education à l’Environnement débute en Grèce en 1977 avec la mise en place d’une équipe interdisciplinaire par l’Institut Pédagogique National en collaboration avec le Conseil de l’Europe, ayant comme mission de planifier l’introduction de l’EE à l’intérieur du système éducatif. Entre 1977 et 1983 les actions menées portaient sur : - formation d’enseignants de diverses spécialités en EE (en Grèce et en France dans les Centres Permanents d’Initiation à l’Environnement), - publication de deux manuels scolaires sur "L’homme et son environnement" pour le collège et le lycée, - lancement de programmes-pilotes sur le thème "Protection des côtes" dans 4 collèges.

Un effort concerté d’intégration de l’EE dans le système éducatif commence en 1983 avec la création par le Ministère de l’Education Nationale, d’un comité de pilotage en EE. L’action menée visait de ne pas créer une discipline à part, mais d’introduire la problématique environnementale dans les disciplines traditionnelles, dans le but de favoriser la mise en place de projets interdisciplinaires dans les écoles. Les actions menées depuis cette date portent sur : - intégration de thématiques relatives à l’environnement dans les manuels scolaires de biologie, géographie, littérature, pour le niveau secondaire (il existe en Grèce un manuel unique pour chaque matière enseignée), - publication d’un manuel pour le niveau primaire sur "L’étude de l’Environnement", - lancement de 600 projets au niveau secondaire et 1500 au niveau primaire, - un nombre restreint des enseigants en service ont suivi une formation en EE (8%), - l’EE a été introduite à la formation initiale des enseignants dans les Instituts Universitaires de Formation des Maîtres, où plusieures recherches en EE de niveau doctorat sont actuellement en cours.

Par l’adoption de la loi de 1990, l’EE fait officiellement partie du cursus scolaire au niveau primaire et secondaire. Cette loi prévoit en outre, la création de Centres d’Education Environnementale qui auraient comme mission : -la recherche pédagogique en EE, -la formation du personnel éducatif, -la formation professionnelle en fonction des besoins des communautés locales, -l’action éducative vers les élèves et le grand public, -une recherche sur les projets d’aménagement du territoire liés à l’environnement. On remarque que l’environnement est perçu ici dans sa globalité et que le besoin d’une action s’adressant au grand public est ressentie. La même loi crée des postes de personnel d’EE dans le système éducatif : des conseillers-coordinateurs en EE sont déjà établis dans chaque préfecture. Ils ont pour mission le suivi et la coordination des projets en cours, la formation des enseignants, la liaison entre les écoles et le Ministère.

Aujourd’hui, les projets d’EE dans les écoles grecques revêtent trois formes : 1)opérations ponctuelles et limitées de protection d’environnement comme la plantation d’arbres, le nettoyage de plages etc, 2)projets menées par une seule école durant une année scolaire autour d’un thème comme "les espaces verts en ville", "la forêt" etc, 3)projets coordonnés entre plusieurs écoles en collaboration avec les municipalités portant sur le recyclage (600 écoles touchées en 1991-92). Dans les collèges et les lycées des équipes pluridisciplinaires sont formés (enseignants de biologie, de littérature, d’éducation physique, de mathématiques etc). Les thèmes environnementaux sont traités à l’intérieur du programme déjà existant (et en marge d’un cursus officiel trop chargé)ou par un travail de volontariat des enseignants durant leurs heures libres, étant donné la difficulté que pose l’aménagment de plages horaires spécifiques (rigidité du programme, manque de locaux scolaires). Cette difficulté n’existe pas à l’école primaire et les projets d’EE sont ainsi facilités.

Mots-clés

éducation, environnement, politique de l’éducation, école, université, formation permanente, éducation à l’environnement


, Grèce

Commentaire

Les difficultés pour le développement futur de l’EE en Grèce proviennent de facteurs comme : -le caractère innovatif et interdisciplinaire de l’EE qui se heurte au fonctionnement extrêmement centralisé et rigide du système éducatif grec et au cloisonnement des disciplines (l’inexistence de plages horaires dans le cursus fait que la formation d’équipes interdisciplinaires se fait difficilement), -le manque presque complet de matériel éducatif en langue grecque sur l’EE, -l’absence d’un système d’échange d’informations parmi les enseignants ayant mené des projets d’EE, -la volonté politique pour le développement de l’EE existe, comme le prouve l’appareil législatif mis en place, mais le financement des projets est toujours inadéquat. La recherche théorique en EE qui se développe rapidement au niveau universitaire et les nouveaux postes de conseillers en EE constituent deux points d’avance en comparaison avec les autres pays européens et pourraient jouer un rôle moteur pour une planification à long terme en matière d’EE.

Notes

Sources : 1)Participation personnelle à des projets d’EE aux écoles grecs 2)Séminaire de formation d’enseignants organisé par l’UNESCO et le Ministère grec de l’Education Nationale, Athènes, mai 1991 3)presse périodique grecque

Source

Littérature grise

contact plan du site mentions légales