español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Au Kerala, les femmes s’organisent contre le tourisme et ses dangers

Odile ALBERT

03 / 1997

Face à la croissance du tourisme et des fléaux qu’il engendre, pour la première fois, des femmes se sont mobilisées au Kerala en Inde. Venant spécialement de milieux pauvres et marginalisés, elles se sont regroupées sous l’égide d’un mouvement, l’INSAF, qui compte soixante-quinze organisations membres réparties dans quatorze districts de cet Etat. Elles se sont inspirées d’une précédente mobilisation de femmes victimes, dans l’Andhra Pradesh, de l’alcoolisme répandu chez les hommes. Elles se sont rassemblées à Bekal, ville destinée à devenir le deuxième paradis touristique d’Asie et qui attire actuellement des investissements considérables. Durant cette manifestation, elles se sont élevées contre le danger d’exploitation des femmes et la dilution, voire la perte, de l’authenticité ethnique du Kerala.

Pour sa part, L’INSAF a organisé un séminaire sur cette question à Kanhangad auquel ont participé des représentantes des associations de femmes. "Nous ne voulons pas que le Kerala devienne une autre Thaïlande. Nous jurons que nous protégerons la culture du Kerala et nous ne permettrons à aucune influence étrangère de la ternir", a dit la poète et militante Sugatha Kumari. Et les intervenantes ont réaffirmé qu’avec le tourisme, ne se répandraient pas seulement la drogue et l’alcoolisme, mais aussi la prostitution, comme en Thaïlande et aux Philippines.

De même, les femmes craignent que ne soient déplacés des milliers de pêcheurs du Dheevara, ainsi que plus de cinq mille cultivateurs de tabac du Bekal, mondialement connu pour la qualité de sa production.

Mais ce qui inquiète le plus les femmes, c’est de se voir, peut-être, rabaissées au rang d’objet de consommation pour le plaisir des touristes. Elles se plaignent également de ce que leurs combats, y compris contre les atrocités qu’elles subissent, ne sont considérés que comme des "problèmes de femmes". "Lorsque nous nous adressons à un commissariat, les policiers nous ridiculisent et nous ignorent", dit Madame Subada, qui avait été témoin du viol collectif d’une femme, peut-être commis avec la complicité de son mari. "Les questions femmes sont ainsi privatisées", affirme Madame Ajitha. Elle ajoute que le tourisme est une forme de néocolonialisme et ne répond pas aux besoins de la population. "Les touristes viennent pour les loisirs et les plaisirs. "

Les femmes ont commencé à exiger une politique touristique alternative où leur vie, leur éthique, leur mode de vie ne soient pas bafoués, où leur système de valeurs ne soit pas brisé.

"Le tourisme pédophile s’accroît aussi : des charters entiers d’Allemands ne viennent que pour ça", a souligné une intervenante.

Il a été unanimement reconnu que le gouvernement s’avère incapable de contrôler la prostitution, notamment au Kerala où le système judiciaire est corrompu.

De nombreuses statistiques confortent les craintes des femmes quant à leur sécurité dans une culture orientée vers le tourisme. Les Etats-Unis ont connu une augmentation de 560 % de crimes violents, de 419 % de divorces, de 300 % d’enfants qui ne sont à la charge que d’un seul parent et une chute de 80 points dans l’aptitude scolaire. Ce pays est premier pour les meurtres, les viols et l’obsession de l’accomplissement de sa propre personne. "Nous ne voulons pas que s’infiltre ici ce type de culture étrangère", a proclamé Sugatha Kumari.

Les femmes sont aussi terrorisées par le danger de voir le sida importé au Kerala.

C’est en raison de tout cela que les femmes ont décidé de se regrouper pour mettre en garde contre les risques que le développement du tourisme fait courir aux femmes. L’INSAF va ainsi lancer à ce sujet une campagne d’information "porte-à-porte". Même d’un point de vue global, jugent-elles, il est nécessaire de lier la question du tourisme à la planification du développement.

Mots-clés

femme, tourisme, drogue, prostitution, conditions de vie, acculturation, identité culturelle, mobilisation populaire, droits des femmes, organisation de femmes


, Inde, Kerala

dossier

Quand les femmes se mobilisent pour la paix, la citoyenneté, l’égalité des droits

Source

Articles et dossiers ; Présentation d’organisme

MENON, Leela, Women Unite Against Tourism in. Anletter, 1995/11/02 (INDE), 4

CDTM (Centre de Documentation Tiers Monde de Paris) - 20 rue Rochechouart, 75009 Paris, FRANCE - Tel. 33/(0)1 42 82 07 51 - France - www.cdtm75.org - cdtmparis (@) ritimo.org

contact plan du site mentions légales