español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Les pêcheurs découvrent qu’ils ne sont pas moins avancés que leurs collègues européens en se rendant compte du déficit sur le plan organisationnel dans les communautés de pêcheurs français

Aliou SALL

10 / 1999

Grâce à ses multiples déplacements vers les pays du Nord, le Cnps a pu se familiariser avec les communautés littorales européennes. Ces visites contribuent à l’éducation au développement en faveur des populations. Ces dernières peuvent en profiter pour apprécier leurs potentialités et leurs limites. C’est ainsi que sur le plan de l’organisation, les femmes du Cnps se rendent compte qu’elles sont mieux organisées que leurs collègues femmes européennes en général.

A titre d’exemple, en Octobre 1995 et sur financement du CCFD (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement)quatre femmes du CNPS ont pu séjourner pendant un mois en France. Ce séjour qui entre dans le cadre de la coopération avec leurs partenaires du Nord était une occasion certes de consolider les excellentes relations que les lient. Mais les femmes du CNPS ont surtout été impressionnées par l’absence totale d’organisation des femmes au niveau du port de Boulogne.

Alors qu’elles s’organisaient au niveau des cellules féminines du CNPS pour parler d’une seule voix de leurs problèmes, dans les pays du Nord qui sont généralement de grands donneurs de leçons, il y a un réel déficit.

Lorsqu’elles se sont approchées de leurs soeurs de Boulogne, ces dernières étaient toutes surprises de voir le niveau d’organisation et de conscientisation des femmes sénégalaises sur les problèmes de la ressource.

Les femmes sénégalaises ont contribué à faire comprendre davantage aux femmes de Boulogne les enjeux de la mondialisation et leurs impacts sur les communautés du littoral. Elles leur ont expliqué comment elles pensent s’y prendre à travers le Cnps pour dénoncer et lutter contre l’internationalisation de la pêche qui est ressentie même au niveau du plus petit village de pêcheurs. Enfin les Sénégalaises ont exprimé leur stratégie pour s’exprimer contre ce phénomène en prenant de plus en plus de responsabilité au niveau du bureau national du Cnps.

Mots-clés

pêche, pêche artisanale, pêcheur artisan, organisation de pêcheurs, femme, éducation au développement


, Sénégal, France

Notes

Aliou Sall est socio-anthropologue, spécialiste de la pêche. Il est aussi le secrétaire exécutif du Credetip.

Source

Texte original

//

CREDETIP (Centre de Recherche pour le Développement des Technologies Intermédiaires de Pêche) - B.P. 3916 Dakar SENEGAL - Tél. : (221)821.94.62 - Fax : (221)821.94.63 - Sénégal - credetip (@) sentoo.sn

contact plan du site mentions légales