español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Ensemble, surmontons nos difficultés professionnelles

Témoignage d’un groupe CMR solidaire

Anne Sophie BOISGALLAIS, Benoît FAUCHEUX

09 / 2000

Après avoir travaillé neuf ans comme employée de bureau, Anne Pot a décidé en 1992, de s’installer comme agricultrice et donc de rejoindre son mari sur l’exploitation familiale. Ils ont profité de cette installation pour se spécialiser dans l’élevage porcin. En étudiant leur projet avec les partenaires du secteur agricole (groupement de producteurs, banque, centre de gestion…), ils étaient ressortis sûrs d’avoir de belles années de production porcine devant eux. Malheureusement, deux grandes crises longues et très difficiles moralement et financièrement ont secoué la production porcine en France et il a fallu surmonter cette sensation d’échec, se battre et « survivre » pour faire vivre la famille qui compte trois enfants de 5 à 17 ans.

Membre d’un groupe CMR depuis 1998, le couple a pu ainsi sortir de son milieu professionnel très stressant et se libérer de ses préoccupations familiales. Le groupe CMR auquel ils appartiennent compte quatre couples d’agriculteurs dans des secteurs différents : bovins, porcins et légumes. Malgré leurs responsabilités syndicales différentes et leurs niveaux d’exploitation divers, le groupe fonctionne de façon animée et ouverte, chacun respectant l’autre, sans refuser des échanges parfois vifs et toujours sincères. Accompagnés par un prêtre, ces quatre couples terminent en général leur soirée de réflexion par une lecture de l’Evangile qui a un rapport avec le thème du jour. Beaucoup des équipiers CMR estiment que la foi se vit dans les gestes de tous les jours, le travail, la rue, et non seulement par la participation à la messe tous les dimanches pour « bien faire ».

« La tentation, lors de périodes difficiles, reconnaît Anne, c’est de se renfermer sur soi-même. Nous avons fait le chemin inverse en allant à ces réunions et les échanges m’ont beaucoup aidée. Ces rencontres m’ont permis de garder la foi, car lorsque les conditions de vie professionnelles deviennent trop lourdes à supporter, on a tendance à tout oublier. Je prenais vraiment cette voie. En prenant le temps de réfléchir et d’écouter, j’ai eu le courage de continuer à me battre sans rien abandonner. Nous avons ainsi rétabli une meilleure harmonie dans notre vie de couple, notre vie de famille et notre vie professionnelle ».

Malgré toutes ces difficultés, Anne ne regrette pas le changement de métier opéré il y a huit ans. Il y a eu de pénibles années où il fallait régulièrement renégocier le niveau de remboursement des dettes, le report des prêts, mais si le cours du porc continue à remonter comme actuellement, ils savent que leur exploitation pourra continuer. Ce palier économique franchi n’enlève pas les doutes : « Aujourd’hui, nous nous demandons si l’agriculteur-éleveur travaillant sur une exploitation de taille familiale a toujours une place dans la société. Nous travaillons toujours plus sans rien gagner, juste de quoi survivre et rembourser. Il est parfois difficile de garder la tête froide dans ces conditions ».

Ainsi, même sans actions extraordinaires ni visibilité extérieure, ces groupes de réflexion permettent à certaines familles de passer des caps difficiles, ce qui explique que beaucoup d’équipiers restent longtemps dans un groupe. L’échange permet parfois de faire des choses nouvelles ensemble, parfois de se construire soi-même, ce qui est le but recherché de ces lieux de réflexion.

Mots-clés

spécialisation agricole, élevage, porc, prix des produits agricoles et alimentaires, marché agricole, dette extérieure, agriculture familiale, relations sociales, réflexion collective


, France, Finistère

dossier

Des ruraux inventent de nouvelles solidarités : initiatives locales de militants du CMR, Chrétiens dans le monde rural

Commentaire

A travers 1 500 équipes de base, 15 000 membres du CMR relèvent collectivement un double défi : participer à la construction d’un monde meilleur, de justice et de fraternité, et se construire soi-même par le cheminement et l’échange en équipe.

La foi chrétienne qui les anime prend corps quand un couple peut exprimer les difficultés professionnelles dans lesquelles il se trouve. L’écoute, la compréhension, l’échange est une concrétisation du projet de fraternité et de solidarité de leur équipe CMR. La recherche de cohérence conduit à remettre en question ses actes, sa foi et sa mission du monde, et ainsi, à se construire une identité ouverte.

L’équipe CMR permet de faire l’expérience d’une foi vivante, incarnée et en mouvement.

Notes

Contact : Anne Pot, Coatlestremeur, 29440 Saint-Derrien, France - Tél. : 02.98.68.56.37

Source

Entretien

Entretien avec Anne POT

CMR (Chrétiens dans le Monde Rural) - 9 rue du Général Leclerc, 91230 Montgeron, FRANCE - Tél : 01 69 73 25 25 - France - cmr.cef.fr - cmr (@) cmr.asso.fr

contact plan du site mentions légales