español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

L’éducation à la paix : une matière difficile

Richard PETRIS

06 / 1993

Dans un essai de description de l’éducation à la paix, l’auteur, professeur en sciences de l’éducation à la Freie Universität de Berlin, commence par considérer que l’éducation qui donne un esprit critique sur le monde et prépare les générations futures à agir pour l’améliorer est, par essence, une éducation à la paix et, par conséquent, que "la paix" doit être l’une des dimensions de toute forme d’éducation.

Il passe ensuite en revue les raisons d’envisager l’éducation à la paix comme une matière particulière à laquelle l’histoire des hommes, l’évolution de la situation internationale et de l’avenir du monde et de l’humanité assignent des objectifs, un contenu et des méthodes qui lui sont propres.

Il s’agit d’une démarche de connaissance des phénomènes de société et de développement des compétences individuelles qui peut prendre place à différents niveaux de la vie sociale : familiale, scolaire, universitaire, mass media, confessionnel, politique, syndical, associatif...

En résumé, ce n’est pas un domaine qui peut être clairement défini et délimité et cette difficulté fondamentale trouve son expression dans la présentation en conclusion des grands équilibres que l’éducation à la paix doit réaliser entre :

- le niveau "macro" et le niveau "micro". Bien comprendre la spécificité de chacun fait partie de l’éducation à la paix. La complexité des structures de violence impose de ne pas négliger le niveau macro, mais l’importance des petits progrès réalisés au niveau micro doit être exploitée. L’essentiel de l’éducation à la paix réside dans cette médiation.

- la réflexion et l’action. Par un effort d’information et d’explication portant sur les grandes questions concernant l’existence humaine, l’éducation à la paix vise à développer la connaissance et, par ce moyen, le pouvoir de jugement; Dans le même temps, l’éducation à la paix a pour objectif de modifier les comportements et de forger la volonté d’agir en faveur de la paix, voire, de susciter l’engagement lui-même. Il est évident que ces deux objectifs peuvent s’opposer !

- l’analyse et le changement. L’éducation à la paix tente de mieux discerner les structures de violence par l’esprit critique. Elle se doit également de proposer des scénarios pour un monde plus pacifié et de les confronter aux réalités.

- le sentiment et la raison. L’éducation à la paix vise à provoquer la prise de conscience et l’engagement au risque de la partialité éventuellement. C’est indispensable pour déboucher logiquement sur l’action politique. Néanmoins, elle doit se soumettre en permanence à un contrôle de rationalité qui élimine les incertitudes.

- la forme et le fond. Peut-on concevoir qu’une éducation à la paix soit dispensée dans un cadre appartenant aux structures de violence ? Un système d’enseignement traditionnel peut-il convenir à l’apprentissage de ce qui relève de la paix ? L’effet peut être contraire à celui qui est recherché ; on en viendra à douter que l’école soit le lieu adéquat et on s’orientera vers une formation parallèle. C’est pourtant l’école qui est l’endroit où l’on peut le mieux joindre les enfants. Les réponses à ces interrogations restent à trouver !

L’éducation à la paix peut être comprise comme un ensemble de travaux éducatifs dont le lien avec la pédagogie, avec les études sur la paix et la recherche sur les conflits, avec les mouvements pour la paix et les politiques de paix est essentiel, mais on ne doit pas "envahir" le sujet au point de lui faire perdre son originalité.

Mots-clés

avenir de la planète, éducation, enseignement, pédagogie, paix, violence, éducation à la paix


,

Commentaire

Ces réflexions sur l’éducation à la paix apparaissent d’autant plus évidentes qu’elles sont confirmées par les observations très concrètes que l’on est amené à faire lorsqu’on entreprend de faire réfléchir et agir ensemble, dans une démarche d’éducation à la paix aussi ambitieuse qu’un projet "d’école de la paix", des personnes de toutes appartenances qui n’ont pour plus petit dénominateur commun que le mot "paix".

Notes

Trimestriel publié par le "Department of Educational and Psychological Research, School of Education", Box 23501, S-200 45 Malmö, Suède.

Source

Articles et dossiers

WULF, Christoph, AKE BJERSTEDT, SCHOOL OF EDUCATION, MALMO in. PEACE, ENVIRONMENT AND EDUCATION, 1992/06 (Suède), 8

Ecole de la Paix - 7 rue Tres-Cloîtres, 38000 Grenoble, FRANCE - Tél. : 33 (0)4 76 63 81 41 - Fax : 33(0)4 76 63 81 42 - France - www.ecoledelapaix.org - ecole (@) ecoledelapaix.org

contact plan du site mentions légales