español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Économie solidaire au Brésil et en France

Réalisé par ABONG et Coordination Sud

04 / 2003

Le programme d’échanges entre Coordination SUD (France) et ABONG - Association Brésilienne des ONG (Brésil) a été signé en janvier 2003, pendant la troisième édition du Forum Social Mondial, à Porto Alegre.

Ce programme se construit dans un moment important pour l’économie solidaire au Brésil, avec la formation du FBES (Forum Brésilien de l’Economie Solidaire) et la création du SENAES (Secretariat National d’Economie Solidaire), une structure du Ministère du Travail, dont le but est de mettre en valeur les mesures politiques prises dans le domaine de l’économie solidaire au sein du gouvernement du président Lula. Des associations françaises et brésiliennes ont été à la tête des événements de l’économie solidaire dès la première édition du Forum Social Mondial, en 2001.

Le volet Nouvelle Economie du programme d’échanges ABONG - Coordination Sud, a pour principal but de mettre en relief les rapports tissés entre ces associations, notamment grâce à l’échange de méthodes et d’expériences. Dans ce volet, nous avons choisi de mettre l’accent sur les thèmes suivants : finances solidaires, commerce équitable et développement local. D’autres thèmes transversaux aux autres volets comme le genre ou les négociations internationales sont par ailleurs traités dans notre programme.

Commerce équitable et consommation responsable

Depuis deux ans, le commerce équitable représente un sujet prioritaire dans l’agenda de la coopération franco-brésilienne, placé sous l’égide de l’Ambassade de France au Brésil. Plusieurs recherches et études ont été réalisées, analysant les rapports entre la France et le Brésil en matière de commerce équitable et étudiant la viabilité de construire un réseau de ce type de commerce entre les deux pays. Sur la base des conclusions des compte-rendus et des débats des deux premiers séminaires internationaux organisés au Brésil par le FACES (Forum d’articulation du commerce éthique et solidaire), Coordination SUD a décidé de promouvoir les échanges d’expériences entre les organisations membres de la PFCE (Plateforme française pour le commerce équitable) et du FACES du Brésil, qui portent sur :

  • la sensibilisation du consommateur et l’éducation au commerce équitable ;

  • la sensibilisation des pouvoirs publics aux potentialités locales ;

  • l’adaptation aux réalites nationales des nouveaux mécanismes de certification (auto-certification, certification participative, etc.) et

  • l’étude des possiblités d’harmonisation des labels des produits du commerce équitable.

Finances Solidaires

Comme il s’agit d’un thème récent abordé par la coopération franco-brésilienne, le programme a décidé de promouvoir, dans un premier temps, des missions et des visites de contact en France et au Brésil. Nous avons reçu du 9 au 17 mai 2003, en France, une première délégation d’acteurs brésiliens, menée par le Secrétaire d’Etat brésilien pour l’économie solidaire, Paul Singer. Cette mission a été co-organisée par le programme d’échanges ABONG - Coordination SUD et par le programme d’échanges en économie solidaire de l’Ambassade de France au Brésil. Nous avons aussi organisé en décembre 2003 une autre rencontre sur les finances solidaires réunissant des acteurs français et brésiliens. La mission française invitée au Brésil a participé au séminaire et à des ateliers, et a visité sur le terrain des expériences brésiliennes. L’objectif principal de ce volet est d’appuyer la formation de réseaux locaux, nationaux et internationaux de finances solidaires. Le programme aura aussi, comme autre objectif, de développer la sensibilisation au financement du commerce équitable, à l’agriculture biologique et à l’agriculture familiale, par les finances solidaires.

Développement local

L’importance des questions contemporaines sur le territoire, la souveraineté et la sécurité alimentaire, le capital social et humain, replacées dans le contexte du développement local, nous a amené à inclure ce troisième thème dans le volet Nouvelle Economie. Au Brésil, le développement local prend tout son sens dans un territoire consideré comme un espace de réalisation et de collaboration par divers secteurs qui parient sur un nouveau modèle de développement durable. En France, des organisations de quartier comme les Régies de Quartier disposent d’une certaine force politique dans les négociations auprès des pouvoirs politiques, et présentent diverses formes d’économie de proximité insérées dans un mouvement d’économie sociale solidaire national. Ces expériences locales où résident les conflits et les négociations entre les différents acteurs, organisations et réseaux sociaux peuvent aider les Brésiliens à repenser les mouvements de quartiers et les associations d’habitants actuellement en restructuration. Une autre initiative intéressante à suivre est le programme d’échanges des villes jumellées, qui a déjà commencé, par exemple, entre les villes de Nantes (France) et de Recife (Brésil).

13 fiches

1-10 / 11-13

ABONG (Associação Brasileira de Organizações Não Governamentais) - Rua General Jardim, 660 - 7º andar - Vila Buarque Cep: 01223-010 São Paulo - SP- BRASIL - Fone/fax: (55 11) 3237-2122 - Brésil - www.abong.org.br - abong (@) uol.com.br

Coordination Sud - 14 passage Dubail, 75010 Paris, FRANCE - Tél. 00 33 (0)1 44 72 93 72 - Fax 00 33 (0)1 72 93 73 - France - www.coordinationsud.org - sud (@) coordinationsud.org

contact plan du site mentions légales